Évaluer à distance une tâche ouverte : un apprentissage croisé

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Nicolas Perrin
Charlotte Le Glou
Nathalie Deschryver
Sabrina Uldry

Résumé

Cet article questionne les conditions pour rendre possible l’évaluation, dans une situation d’enseignement à distance, à l’aide d’une tâche ouverte. La distance rend plus difficile l’accompagnement qui permet de réguler l’ouverture de la tâche. Une volonté de rationnaliser l’usage des critères d’évaluation ne facilite pas la régulation de l’activité des étudiants, car elle prend difficilement en compte le compromis – au sens ergonomique – inhérent à cette activité. Nous proposons de conceptualiser ce processus d’évaluation comme un apprentissage croisé et une prescription réciproque entre formateurs et étudiants. Encore faut-il que les étudiants acceptent de mettre en visibilité le réel de leur activité, c’est-à-dire ce qui résiste ou est peu assuré. Cette situation met en lumière des caractéristiques non spécifiques aux situations d’évaluation à distance. Mais elle permet d’en préciser un aspect, à savoir les conditions de prise en compte du travail réel de l’apprenant.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles