La présentation orale en contexte de formation à distance : évaluer un Pecha Kucha

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Christelle Lison

Résumé

Planifier et animer une formation sous la forme hybride ou à distance est une chose, évaluer sous cette forme en est une autre. Par ailleurs, considérant que la question de l’évaluation des apprentissages en est souvent une de taille, et ce, quelle que soit la situation, il apparaît qu’en contexte de crise, elle prend une nouvelle dimension. Dans cet article, nous proposons un retour d’expérience autour de la mise en place d’un Pecha Kucha (présentation orale d’un format spécifique, 20 diapositives et 20 secondes par diapositive) dans deux cours offerts dans une université québécoise. L’exercice a été réalisé d’une part en contexte d’évaluation sommative (premier cours) et d’autre part en contexte d’évaluation formative (deuxième cours), avec à l’appui une grille d’évaluation critériée. Si dans l’ensemble, les participants des deux cours que nous avons interrogé (n = 10) ont été satisfaits de l’expérience, nous avons constaté que les difficultés technologiques, tant pour la réalisation (processus) que pour le dépôt (produit) et le manque de compréhension de la pertinence du format ont été sources de questionnement ou de stress pour certains participants. Nous relevons par contre que ce type d’évaluation permet aux participants de mettre en valeur leur créativité et de mieux s’autoévaluer en contexte de situation authentique. À la suite de cette expérimentation, des ajustements seront apportés en vue de vivre une seconde itération.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles