Dispositifs d’évaluation à distance à correction automatisée versus non automatisée : analyse comparative de deux formes emblématiques

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Jean-Luc Gilles
Bernadette Charlier

Résumé

La crise sanitaire Covid-19 conduit chaque enseignant à envisager de concevoir des évaluations en ligne. Dès lors, la sensibilisation de ces derniers à la qualité de leurs dispositifs est cruciale, d’autant plus que la régulation efficace des enseignements-apprentissages à distance requiert des dispositifs d’évaluation fiables. Partant de ce constat, nous rappelons neuf critères de qualité tirés de la littérature et devant s’appliquer à tout type d’évaluation. Nous avons ensuite comparé deux formes emblématiques d’évaluations utilisées dans le contexte de la pandémie : les Questions à choix multiple (QCM) en ligne et les Questions à réponses ouvertes longues (QROL) gérées à distance. L’une autorise une correction entièrement automatisée et l’autre nécessite l’intervention de l’enseignant lors de la correction. L’examen de ces dispositifs met en évidence des avantages et des inconvénients pour chacune des deux formes. Il apparaît que les avantages de l’une pourraient compenser les désavantages de l’autre et, dans le contexte actuel de pandémie où des dispositifs d’évaluation à distance se mettent en place dans l’urgence, nous conseillons aux enseignants de ne pas choisir l’une au détriment de l’autre. Une utilisation combinée est préférable de manière à tirer parti des avantages des deux formes d’évaluation tout en limitant les désavantages de chacune. Nous concluons en soulignant que le gain de temps permis par la correction automatisée des QCM pourrait être avantageusement mis à profit par les enseignants pour améliorer la fiabilité de la correction des QROL et peaufiner des feedbacks dans une perspective de soutien aux apprentissages.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles