L’open-badge : un outil au service de l’évaluation et de la reconnaissance de compétences transversales dans l’enseignement supérieur ?

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Bastien Rollin

Résumé

Le processus de Bologne a sensibilisé l’enseignement supérieur à l’approche par compétences. L’évaluation et la reconnaissance aussi bien des savoirs et compétences disciplinaires que des compétences dites « transversales » sont devenues de véritables enjeux pour les établissements de l’enseignement supérieur. Devant la complexité à évaluer les compétences, notamment transversales, l’enseignement supérieur tente d’identifier de nouvelles solutions. Cet article propose de revenir sur l’implémentation, au sein d’une première année en licence en sciences de l’éducation, d’un nouvel outil digital, appelé open-badge, dans le cadre d’un dispositif visant à promouvoir, évaluer et reconnaître plusieurs compétences transversales jugées essentielles dans la réussite dans l’enseignement supérieur. A partir d’une méthodologie quantitative, notre étude a pour objectif de revenir sur l’intérêt qu’ont les étudiants pour un tel outil digital mais aussi de questionner son caractère équitable. Nos résultats montrent que certaines caractéristiques individuelles, comme le niveau d’autodétermination des étudiants, leur performance académique ou encore leur niveau de compétences numériques pèsent à la fois sur leur décision de s’engager dans un dispositif proposant des open-badges mais aussi influencent le nombre de badges numériques acquis.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles