Rôles du feedback enseignant sur l’autorégulation des apprentissages

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Michel Grangeat
Céline Lepareur

Résumé

Dans une situation didactique fondée sur l’investigation en science et comportant une évaluation formative, l’objectif de la recherche est d’identifier et de comprendre des modalités de feedback enseignant qui sont favorables à l’autorégulation des apprentissages. Séquences de classe et outils d’évaluation formative sont conçus et testés au cours d’un projet de recherche collaborative sur trois ans. La troisième année un tableau de progression présentant quatre niveaux de maitrise est intégré au support de travail des élèves. L’étude porte sur une enseignante de biologie. Les données sont recueillies par enregistrement vidéo de trois séances de classe, une par an. Les interactions sont transcrites et codées à partir d’un système d’indicateurs. Les pratiques de classe et les régulations des élèves sont analysées au niveau de la séance puis d’épisodes clés. La troisième année, les pratiques d’évaluation formative sont équilibrées et accompagnent une autorégulation des apprentissages. La part de feedback sur l’avancée de la tâche (où en est-on ?) et de feedback prospectif (que faire ensuite ?) augmente et occupe la moitié du temps d’évaluation formative. Des modalités spécifiques de chaque type de feedback sont identifiées. Les processus d’autorégulation des élèves correspondent aux pratiques enseignantes. La discussion met l’accent sur la distinction des fonctions du feedback. Le feedback sur l’avancée de la tâche accompagne des régulations sur l’état de réalisation de la tâche par les élèves à un moment donné. Le feedback prospectif porte sur la progression des élèves et sur ce qui reste à faire et comment le faire.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Dossier Thématique